Source normale raccordement au réseau électrique de distribution publique (TGBT - TGHT). 
Source de remplacement : source délivrant l’énergie électrique permettant de poursuivre tout ou partie de l’exploitation de l’établissement en cas de défaillance de la source normale. 
Source de sécurité : source prévue pour maintenir le fonctionnement des matériels concourants à la sécurité en cas de défaillance de la source normal/remplacement. 
Exemple : groupes électrogènes (GE)
Temps de commutation intervalle de temps entre le moment où apparaît une défaillance de l’alimentation normale et le moment où la tension est disponible aux bornes de la source de sécurité. 
Alimentation électrique de sécurité (AES) : fournit l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement des installations de sécurité afin de leur permettre d’assurer leur fonction, aussi bien en marche normale qu’en marche en sécurité. 
Exemple : des batteries d’accumulateurs ou des blocs autonomes d’éclairage de sécurité (pour l’éclairage)
 
 

INSTALLATIONS DE SECURITE

Les installations de sécurité doivent être mises ou maintenues en service pour assurer l’évacuation du public et faciliter l’intervention des secours :

- L’éclairage de sécurité
- Le désenfumage
- Les installations du SSI
- Les ascenseurs à utiliser en cas d’incendie
- Les secours en eau (sur presseurs, pompes, compresseurs d’air, etc.)
- Tout équipement de sécurité spécifique à l’établissement
- Les moyens de communication destinés à donner l’alerte

 
Les installations de sécurité doivent être alimentées par une Alimentation Electrique de Sécurité.
 
► Elle doit être suffisante pour alimenter la totalité des installations de sécurité pendant 1h00 minimum.
 
► Les dispositifs constituant une AES sont les groupes électrogènes et les batteries d’accumulateurs. 
 
Les câbles des installations de sécurité doivent être différents des câbles des installations normal/remplacement. Depuis la source de sécurité jusqu’aux appareils terminaux, ils doivent être de catégorie CR1 (reconnaissable grâce à leur gaine orange). 
 
 
Catégorie des cables
 
Réaction au feu 
C1 ; Non propagateur  d'incendie , pas de dégagement suffisant de gaz inflammables pour la naissance d'un second foyer.
C2 ; Non propagateur de flamme.
C3 : Non classé .
 
Résistance au feu 
 
CR 1 : Cable résistant au feu.
CR2  : Cable ordinaire.
 
 
 
 

DEFAILLANCE DE LA SOURCE NORMALE

En cas de défaillance de la source normale, la poursuite de l’exploitation est autorisée si :

 

1 - Une source de remplacement fonctionne.
2 - L’éclairage naturel des locaux et des dégagements est suffisant et les mesures de sauvegarde propre à assurer la sécurité du public sont respectées. 

L’éventuelle défaillance de la source de remplacement doit entraîner le fonctionnement de l’éclairage de sécurité. 


LOCAUX DE SERVICES ELECTRIQUES

Ces locaux ont un accès réservé aux personnes qualifiées, ils doivent être identifiés et facile à atteindre par les services de secours.

Selon la nature du matériel présent (risques normaux, particuliers moyens ou particuliers importants) ils doivent répondre à des caractéristiques précises en termes d’isolement, de réaction et de résistance au feu. 
Par exemple : le local qui accueil les batteries d’accumulateurs doit avoir des parois verticales et des plancher-hauts CF1h ainsi que des portes CF1/2h. 

Des blocs autonomes portables d’intervention (BAPI) sont présents dans les locaux en tant qu’éclairage de sécurité (lampes portatives avec batteries). 

 

Groupes électrogènes
 

Un groupe électrogène est un dispositif autonome capable de produire de l'électricité.

La plupart des groupes sont constitués d'un moteur thermique qui actionne un alternateur. Leur taille et leur poids peuvent varier de quelques kilogrammes à plusieurs dizaines de tonnes. La puissance d'un groupe électrogène s'exprime en VA (voltampère), kVA (kilo voltampère) ou MVA (méga voltampère) selon la puissance. Les unités les plus puissantes sont mues par des turbines à gaz ou de gros moteurs Diesel. 
Ils sont installés dans des locaux de service électriques, largement ventilés sur l’extérieur. 
Le combustible utilisé est généralement liquide, auquel cas une zone de rétention doit exister ainsi qu’un dispositif de coupure rapide de l’alimentation en combustible à l’extérieur du local. De plus, la présence de 100L de sable, d’une pelle et d’extincteurs pour feu de classe B est requise à proximité de la porte. La quantité de combustible autorisé dans la salle des moteurs est limitée à 500L. Les gaz de combustion doivent être évacués directement sur l’extérieur. 
 
COUPURES D'URGENCES 
 Le ou les dispositifs de mise hors tension générale de l’établissement doivent être inaccessibles au public, faciles à atteindrepar les services de secours. 
 Ils ne doivent en aucun cas couper l’alimentation des installations de sécurité. 
 L’énergie du groupe électrogène peut être coupée par l’intermédiaire d’une vanne police.